Blog

TERO FARM STORY : Les Produits de Saison d’Hiver

Quels sont les produits de saison en hiver ? Pendant cette période, c’est plutôt calme à la ferme même si ce n’est pas le travail qui manque. Lorsque certains fruits et légumes ont décidé de profiter encore un peu de leur feu ouvert pendant cette période de froid, manger de saison relève d’un véritable défi. Pourtant, c’est une priorité chez tero. On vous a fréquemment rappelé l’importance de privilégier une alimentation basée sur des produits de saison et locaux.

Mais pourquoi est-ce essentielle ? En réalité, chaque saison répond à un besoin de notre organisme. En hiver, marqué par le froid et le manque d’exposition au soleil, celui-ci manifeste un besoin accru en nutriments et en vitamines C. Heureusement, c’est la saison propice des aliments riches en minéraux et tero ne manque pas de créativité pour les faire pousser… Ne partez pas tout de suite, on vous révèle nos petits secrets

Les cultures d’Hiver

Produits de saison, hiver, neige, ferme, tero

Chez Tero, nous avons deux aliments star en hiver : le chicon et le champignon. Mais comment les cultivons-nous ? C’est assez simple : la chambre froide que nous utilisons en été pour garder les légumes au frais se transforme en champignonnière. Quant aux chicons, ils sont cultivés dans une pièce de l’étable. Ces deux cultures partagent un besoin commun : l’obscurité

Pousser comme des champignons : les produits de saison

Nous retrouvons deux catégories de champignons dans nos cultures : le shiitake et le pleurote. Pour les cultiver, nous recevons des ballots (composés de paille et de céréale) que nous stockons sur des étagères et en un coup de baguette (et quelques semaines quand même) : des champignons émergent… Les champignons, en particulier le shiitake, ont besoin d’énormément d’humidité constante (90% pour être précis). Il faut donc passer tous les jours les asperger légèrement d’eau, vérifier le mycélium et récolter ce qui est prêt. Et oui, être agriculteur c’est du boulot! 

Culture champignons à la ferme

En savoir plus sur le mycélium

En effet, le mycélium est un élément fondamental dans le cycle des champignons. C’est un véritable réseau souterrain qui peut s’étendre sur des kilomètres. Certains réseaux de champignons sont parmi les plus grands organismes vivants connus sur Terre. Peut-être que nous connaîtrons une fin tragique comme dans “The Last of Us ?”

Chicon ou endive ? 

En hiver, en plus d’être blanc comme un chicon, s’il y a trop de lumière, ce dernier devient amère, le coeur monte et fait une fleur. Voilà pourquoi il faut absolument de l’obscurité

Comment procédons-nous ? Nous recevons les racines qui sont plantées en avril-mai et récoltées en octobre avant de nous être envoyé*. Nous recevons un lot par mois. Ensuite nous préparons les racines en triant les différentes feuilles. Nous remplissons les caisses de terreau bien imbibé d’eau que l’on place dans un local sombre, tout simplement! 

*Pour le moment, nous ne produisons pas nos racines à la ferme parce que nous ne sommes pas encore bien équipés. 

culture de chicon en hiver à la ferme

Ces deux cultures qui sont complémentaires aux cultures des autres saisons sont une source de revenu non négligeable pour garantir la viabilité de la ferme. Et en plus, tout le monde raffole de ces délicieux produits en hiver, n’est-ce pas? Je vous laisse découvrir les recettes que nous avons concoctées avec ces aliments pour notre nouveau menu et en plus, en avant-première!

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à l’article sur notre ferme en hiver -> 

https://www.rtl.be/actu/belgique/societe/toujours-voulu-rendre-cette-cuisine-plus-accessible-dans-ce-restaurant-le/2023-02-02/article/521433

Petit rappel : Il est crucial de soutenir les emplois locaux, en particulier ceux des agriculteurs. Le concept de circuit court, visant à rapprocher producteurs et consommateurs, prend en compte non seulement des critères géographiques, mais aussi le renforcement du lien social et le soutien à l’emploi. En optant pour des achats directs chez les producteurs, nous contribuons à l’économie locale, préservons la qualité des produits et favorisons les échanges sociaux. Soutenir les emplois locaux signifie ainsi se reconnecter avec ceux qui nous nourrissent.

Merci de nous avoir lus jusqu’au bout et maintenant vous êtes (presque) prêt à endosser le rôle d’un petit agriculteur